L’épée de vérité tome 2 : La pierre des larmes – Goodkind Terry

en construction!
lapierredeslarmes.jpg

 

Beaucoup beaucoup de rebondissements dans ce 2ème roman. Les personnages principaux entraînent ,chacun, une histoire ! On ne s’ennuie jamais! J’aime toutes ces divergences qui font vivre le livre, c’est , pour moi, un point fort de chez Terry Goodkind.

On apprends, on s’interroge, on s’émeut, on ri, on aime, on avance, on se bat… autant d’ingrédients qui  en font un excellent roman!

J’ai commencé le troisième …je salive déjà

ps: c’est de plein gré que je ne donne que peu de détails car , moi même, je n’aime pas découvrir un roman tout en lisant une critique! voilou!

 

Bonne lecture

 



Quelques nouvelles…

Mes lectures continuent cependant un gros manque de temps et une fatigue plus que certaine font que je lis moins… et j’en suis bien triste!

Le deuxième opus de L’épée de vérité est absolument envoûtant , il est évident que cette série va me plaire! A savoir que chaque roman représente un fameux « pavé » hein…

Pour « La grosse » j’aime beaucoup aussi mais à lire à tête plus que reposée!!!!!

 

Voilà un grand merci à toutes les personnes qui visitent ce blog … Bisouilles!



Sur les trois heures après dîner – Quint Michel

 

 

 

surlestroisheuresaprsdner1.jpg

Présentation de l’éditeur
Quant Thomas Bertin, le nouveau prof de théâtre, est apparu, Rachel n’a pas compris tout de suite ce qui lui arrivait.  » Du chaud aux joues, un picottis partout partout et une bête envie de pleurer « . Le mot amour, elle n’y a pas pensé tout de suite. C’est le soir qu’elle a compris. Elle aimerait Thomas Bertin jusqu’à son  » dernier battement de cœur « . Sauf que Rachel n’est qu’une lycéenne de dix-sept ans, sauf qu’il y a Babette, la ravissante compagne de Thomas… Et sauf qu’un matin, la tragédie décide de s’en mêler. Le cours va commencer mais Thomas n’arrive pas…

 

 


 

Détails sur le produit

  • Broché: 109 pages
  • Editeur : Gallimard-Jeunesse (19 février 2009)
  • Collection : Scripto
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070619141
  • ISBN-13: 978-2070619146

(suite…)



Eragon III – Brisingr – Paolini Christopher

eragontome3.jpg

 


Présentation de l’éditeur


Eragon a une double promesse à tenir :
aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina – prisonnière des Ra’zacs –, et venger la mort de son oncle Garrow. Saphira emmène les deux cousins jusqu’à Helgrind, les Portes de la Mort, repaire des monstres.
Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar’oc, l’épée que Brom lui avait donnée, Eragon n’est plus armé que du bâton du vieux conteur. Tandis qu’il veille au pied de la sinistre citadelle, Eragon s’interroge : viendra-t-il à bout des Ra’zacs ?
Il est vrai que, depuis la cérémonie du Sang, à Ellesméra – la cité elfique –, le jeune Dragonnier continue de se transformer, acquérant peu à peu les traits et les fabuleuses capacités d’un elfe. Et Roran mérite plus que jamais son surnom de Puissant Marteau. Quant à Saphira, elle est une combattante redoutable…
Ainsi commence cette troisième partie de l’Héritage, où l’on verra l’intrépide et altière Nasuada, chef des Vardens, subir avec bravoure l’épreuve des Longs Couteaux ; les Vardens affronter les soldats démoniaques de Galbatorix, qui ne ressentent pas la douleur ; Arya et Eragon rivaliser de délicates inventions magiques ; Murtagh chevauchant Thorn, son dragon rouge, batailler dans le ciel contre Eragon et Saphira. On s’enfoncera avec angoisse dans les obscures galeries souterraines des nains ; on se laissera séduire par Nar Garzhvog, le formidable Urgal, et par l’énigmatique Lupusänghren, l’elfe au pelage de loup ; on retrouvera avec bonheur Oromis et Glaedr, le dragon d’or ; on constatera avec jubilation que Saphira montre toujours un goût certain pour l’hydromel… Et on comprendra enfin pourquoi le roman porte ce titre énigmatique : Brisingr, Feu en ancien langage…

L’auteur vu par l’éditeur

 

Christopher Paolini, qui a publié Eragon à 15 ans, a grandi à l’ombre des montagnes du Montana, un décor qui l’a inspiré ! À l’évidence, son éducation « à la maison », par une mère formée à la méthode Montessori, a éveillé en lui une créativité exceptionnelle. Car, s’il est nourri de Tolkien et des légendes nordiques, il se révèle doté d’un riche imaginaire personnel et d’un prodigieux sens du récit, passant avec virtuosité – dans ce troisième opus – de l’épique au poétique, de la violence à l’humour, de la cruauté à la tendresse, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs !

 


 

Détails sur le produit

  • Relié: 826 pages
  • Editeur : Bayard (12 mars 2009)
  • Collection : LITTERATURE DIV
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2747014568
  • ISBN-13: 978-2747014564

(suite…)



La honte – Ernaux Annie

lahonte.jpg

 

Quatrième de couverture

J’ai toujours eu envie d’écrire des livres dont il me soit impossible de parler, qui rendent le regard d’autrui insoutenable. Mais quelle honte pourrait m’apporter l’écriture d’un livre qui soit à la hauteur de ce que j’ai éprouvé dans ma douzième année.

 

Détails sur le produit

 

  • Poche: 141 pages
  • Editeur : Gallimard (2 février 1999)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070407152
  • ISBN-13: 978-2070407156

(suite…)



Lettre à D. – Gorz André

lettred.jpg

Présentation de l’éditeur
 » Tu vas avoir quatre-vingt-deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien.  » André Gorz revient avec cinquante ans de recul sur les années décisives de son histoire. Il restait beaucoup à dire. Car ce n’était pas la sienne seulement.

Biographie de l’auteur
André Gorz, de son vrai nom Gérard Horst, est né à Vienne en février 1923. Ecrivain et philosophe, il a notamment publié Le traître (1958), préfacé par Sartre, Adieux au prolétariat : au-delà du socialisme (1980), et l’Immatériel : connaissance, valeur et capital (2003). Parallèlement à son œuvre philosophique, André Gorz a poursuivi une carrière de journaliste, à L’Express, puis au Nouvel Observateur à partir de 1981, où il écrivit sous le pseudonyme de Michel Bosquet. Il est mort en septembre 2007.

 


 

Détails sur le produit

  • Broché: 81 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (8 janvier 2009)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070358860
  • ISBN-13: 978-2070358861

(suite…)



Où on va papa? – Fournier Jean-Louis

 

oonvapapa1.jpg

 

 

Présentation de l’éditeur
« Cher Mathieu, cher Thomas,
Quand vous étiez petits, j ai eu quelquefois la tentation, à Noël, de vous offrir un livre, un Tintin par exemple. On aurait pu en parler ensemble après. Je connais bien Tintin, je les ai lus tous plusieurs fois.
Je ne l ai jamais fait. Ce n était pas la peine, vous ne saviez pas lire. Vous ne saurez jamais lire. Jusqu à la fin, vos cadeaux de Noël seront des cubes ou des petites voitures… « 

Jusqu à ce jour, je n ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J avais honte ? Peur qu on me plaigne ?
Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c était pour échapper à la question terrible : « Qu est-ce qu ils font ? »
Aujourd hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j ai décidé de leur écrire un livre.

 

Pour qu on ne les oublie pas, qu il ne reste pas d eux seulement une photo sur une carte d invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d ange, et je ne suis pas un ange.
Quand on parle des enfants handicapés, on prend un air de circonstance, comme quand on parle d une catastrophe. Pour une fois, je voudrais essayer de parler d eux avec le sourire. Ils m ont fait rire avec leurs bêtises, et pas toujours involontairement.
Grâce à eux, j ai eu des avantages sur les parents d enfants normaux. Je n ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu ils feraient plus tard, on a su rapidement ce que ce serait : rien.
Et surtout, pendant de nombreuses années, j ai bénéficié d une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.

Jean-Louis Fournier

Pour la première fois dans son oeuvre, Jean-Louis Fournier parle de ses garçons, pour ses garçons. Parce que le temps presse et qu il faut dire autrement. Dire autrement la question du handicap, sans l air contrit ou la condescendance.
Comme il l a fait en 1999 en évoquant son père, Jean-Louis Fournier conserve, pour ce nouveau roman, l équilibre maîtrisé entre le drôle et la désespérance.

Biographie de l’auteur
Jean-Louis Fournier est l auteur de nombreux succès depuis 1992 (Grammaire française et impertinente), Il a jamais tué personne mon papa (1999), Les mots des riches, les mots des pauvres (2004),

 

Mon dernier cheveu noir (2006). Autant de livres où il a pu s entraîner à exercer son humour noir et tendre. Où on va, papa est peut-être son livre le plus désespérément drôle.

 

 


 

Détails sur le produit

  • Broché: 154 pages
  • Editeur : STOCK (20 août 2008)
  • Collection : Bleue
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2234061172
  • ISBN-13: 978-2234061170

(suite…)



L’épée de Vérité 1 – La première leçon du sorcier – Goodkind Terry

 

goodkindtome1.gif

Présentation de l’éditeur
Jusqu’à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes de ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt. Elle ne consent à lui dire que son nom : Kahlan. Mais lui sait déjà, au premier regard, qu’il ne pourra plus la quitter. Car désormais, le danger rôde en Hartland. Des créatures monstrueuses suivent les pas de l’étrangère. Seul Zedd, son ami le vieil ermite, peut lui venir en aide… en bouleversant son destin. Richard devra porter l’Épée de Vérité et s’opposer aux forces de Darken Rahl, le mage dictateur. Ainsi commence une extraordinaire quête à travers les ténèbres. Au nom de l’amour. A n’importe quel prix.
« Ce roman va tout balayer sur son passage, comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60. » Marion Zimmer Bradley


Biographie de l’auteur
Terry Goodkind est le nouveau prodige de la Fantasy américaine. En quelques mois, son cycle de l’Epée de Vérité est devenu un best-seller international, vendu à plus de vingt millions d’exemplaires. Un auteur de fantasy a réussi l’exploit de réunir tous les publics sous sa bannière. Traîtrise, aventure, intrigue, amour, tous les ingrédients sont réunis dans ce cycle pour en faire la plus grande fresque de Fantasy depuis Tolkien. Terry Goodkind, né en 1949 dans le Nebraska, vit aujourd’hui avec sa femme dans le Maine. Avant de connaître le succès avec sa saga, il a entre autres été luthier et restaurateur d’art.

 


 

Détails sur le produit

  • Poche: 1076 pages
  • Editeur : Pocket (9 septembre 2005)
  • Collection : Pocket Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266136615
  • ISBN-13: 978-2266136617

 

 

 

(suite…)



Eternalis – Khoury Raymond ( dans le cadre de Masse critique)


eternalis.jpg

Présentation de l’éditeur
Bagdad, 2003. L’armée américaine fait une découverte macabre : un laboratoire souterrain dans lequel sont entassés les cadavres de dizaines d’individus ayant visiblement servi de cobayes pour de terribles expériences. L’auteur de ces supplices, surnommé le  » Hakim  » – le docteur, en arabe -, parvient à s’enfuir. Seul indice : sur le mur d’une des cellules de torture a été tracé un ouroboros, le serpent qui se mord la queue, symbole d’éternité. Beyrouth, 2006. Mia, généticienne en mission au Liban, assiste à l’enlèvement de sa mère, Evelyn. Cette dernière, archéologue passionnée, négociait l’achat d’un livre rare, un codex orné d’un ouroboros, qu’elle tenait absolument à se procurer. Prête à tout pour retrouver sa mère, Mia fait équipe avec Jim Corben, un agent de la CIA qui établit un lien entre le codex et les crimes perpétrés en Irak trois ans auparavant. Pour sauver Evelyn, Jim et Mia se lancent dans une véritable course contre la montre à travers tout le Moyen-Orient. De Beyrouth à Bagdad en passant par la Turquie, ils tentent de comprendre ce que recèle ce codex, que des alchimistes se transmettent depuis des siècles au péril de leur vie. Cartésienne, Mia refuse d’accorder du crédit aux pistes ésotériques. Mais de surprenantes révélations l’attendent, certaines intimement liées au mystère de ses propres origines…

 

 


 

Détails sur le produit

  • Broché: 444 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (6 novembre 2008)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258076196
  • ISBN-13: 978-2258076198
 

(suite…)



Du bout des doigts – Sarah Waters

sarahwatersduboutdesdoigts1.jpg

 

Présentation de l’éditeur
Londres, 1862. A la veille de ses dix-huit ans, Sue Trinder, l’orpheline de Lant Street, le quartier des voleurs et des receleurs, se voit proposer par un élégant, surnommé Gentleman, d’escroquer une riche héritière. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, Sue devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique. Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre victorienne, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent et virtuose.

Quatrième de couverture
1862. Lant Street, Londres. Le rendez-vous des voleurs et des receleurs. Sue Trinder, orpheline, est confiée dès le berceau aux bons soins d’une trafiquante de nourrissons. À la veille de ses dix-huit ans, un élégant, surnommé Gentleman, lui propose d’escroquer une héritière, Maud Lilly. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Sue, en entrant au service de la riche jeune fille, tombe avec ingénuité dans un piège. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, elle devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique.
Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent, virtuose, où les ressorts les plus noirs de l’univers romanesque du XIXe se mêlent au réalisme incisif et décomplexé du XXIe siècle.

Née au pays de Galles en 1966, Sarah Waters a été libraire puis enseignante. Depuis la parution de son premier roman, Caresser le Velours (Denoël, 2002), sa notoriété n’a cessé de croître. La publication de Du bout des doigts marque sa consécration. Élue « auteur de l’année » par le Sunday Times, elle reçoit en 2003 le prix des libraires et le British Book Awards. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

 

 


 

Détails sur le produit

  • Poche: 749 pages
  • Editeur : 10 X 18 (20 janvier 2005)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264041072
  • ISBN-13: 978-2264041074

 

(suite…)



12345...8

laptitedevoreusedelivres |
Le point du jour n'aura pas... |
Spiritualité de l'altérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.
| Spiralée