Du bout des doigts – Sarah Waters

sarahwatersduboutdesdoigts1.jpg

 

Présentation de l’éditeur
Londres, 1862. A la veille de ses dix-huit ans, Sue Trinder, l’orpheline de Lant Street, le quartier des voleurs et des receleurs, se voit proposer par un élégant, surnommé Gentleman, d’escroquer une riche héritière. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, Sue devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique. Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre victorienne, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent et virtuose.

Quatrième de couverture
1862. Lant Street, Londres. Le rendez-vous des voleurs et des receleurs. Sue Trinder, orpheline, est confiée dès le berceau aux bons soins d’une trafiquante de nourrissons. À la veille de ses dix-huit ans, un élégant, surnommé Gentleman, lui propose d’escroquer une héritière, Maud Lilly. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Sue, en entrant au service de la riche jeune fille, tombe avec ingénuité dans un piège. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, elle devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique.
Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent, virtuose, où les ressorts les plus noirs de l’univers romanesque du XIXe se mêlent au réalisme incisif et décomplexé du XXIe siècle.

Née au pays de Galles en 1966, Sarah Waters a été libraire puis enseignante. Depuis la parution de son premier roman, Caresser le Velours (Denoël, 2002), sa notoriété n’a cessé de croître. La publication de Du bout des doigts marque sa consécration. Élue « auteur de l’année » par le Sunday Times, elle reçoit en 2003 le prix des libraires et le British Book Awards. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

 

 


 

Détails sur le produit

  • Poche: 749 pages
  • Editeur : 10 X 18 (20 janvier 2005)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264041072
  • ISBN-13: 978-2264041074

 

(suite…)



Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay

 

 

 

sarahtatianaderosnay1.jpg

 

Présentation de l’éditeur

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

 

 

 


 

Détails sur le produit

  • Broché: 403 pages
  • Editeur : LGF (28 avril 2008)
  • Collection : Littérature étrangère
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253122084
  • ISBN-13: 978-2253122081

(suite…)



Balzac et la petite tailleuse chinoise – Dai Sijie

balzacetpetitetailleusechinoise1.jpg

 

 

Dans la Chine de Mao, savoir lire, c’est déjà faire partie des intellectuels. Et on ne badine pas avec les intellectuels : on les envoie se rééduquer dans les campagnes, travailler dans des rizières ou dans des mines. C’est ce qui est arrivé au narrateur et à son ami Luo, si jeunes et déjà marqués du sceau infamant d’ »ennemis du peuple ». Pour ne pas sombrer, ils ont heureusement encore quelques histoires, quelques films à se raconter, mais cela fait bien peu. Jusqu’à ce que, par miracle, ils tombent sur un roman de Balzac : petit livre à lire en cachette, tellement dangereux, mais tellement magique, qui changera le cours de leur vie en leur ouvrant la porte de la fille du tailleur, en rendant possible ce qui ne l’aurait jamais été…

Il fallait oser confronter le monde de Balzac et la Chine de Mao : Dai Sijie, réalisateur renommé qui vit en France, a réussi cet improbable pari et on lit avec enthousiasme et frénésie ce premier roman parfaitement maîtrisé. –Karla Manuele

Quatrième de couverture
« Nous nous approchâmes de la valise. Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarrassâmes de ses liens, et l’ouvrîmes silencieusement. À l’intérieur, des piles de livres s’illuminèrent sous notre torche électrique; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts: à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans, suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais : Dickens, Kipling, Emily Brontë… – Quel éblouissement! – Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara : Avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simple montagnarde. »

 


Détails sur le produit
 

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Gallimard (14 octobre 2002)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070416801
  • ISBN-13: 978-2070416806

(suite…)



La joueuse de Go – Shan Sa

lajoueusedego1.jpg

 

Présentation de l’éditeur

1937. Alors que la Mandchourie est occupée par l’armée japonaise, une lycéenne de seize ans semble ignorer tranquillement la guerre, les cruautés, les privations. Mélancolique, seule, l’adolescente joue au go. D’où tient-elle cette maîtrise ? Place des Mille Vents, la lycéenne s’amuse à mentir. Ses mains déplacent les pions sans jamais se tromper, les joueurs s’assoient en face d’elle à une table gravée en damier et la défient. Le go est une esquive. Est-elle amoureuse de Min ou de Jing ? Sait-elle qu’ils aident tous deux à la résistance contre les japonais ? Entre les bras duquel des deux perd-elle une virginité fiévreuse ? Elle ignore encore son adversaire de demain : un officier japonais, à peine plus âgé qu’elle, un samouraï de métal, sanglé dans le sacrifice nécessaire à la Patrie impérialiste qu’il défend. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Poche: 325 pages
  • Editeur : Gallimard (15 janvier 2003)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070424197
  • ISBN-13: 978-2070424191

(suite…)



Le pavillon des Pivoines – Lisa SEE

lepavillondespivoines1.jpg

 

 

 

Présentation de l’éditeur
Pour la jeune Pivoine, recluse dans les appartements des femmes et promise à un mari qu’elle n’a jamais rencontré, la vie est monotone. Aussi, lorsque dans les jardins de la famille Chen, parmi les senteurs de gingembre, de thé vert et de jasmin, une troupe de théâtre vient jouer son opéra favori, Pivoine supplie ses parents de la laisser assister au spectacle. Sa mère, réticente par souci des convenances, est rassurée par son époux : les femmes regarderont l’opéra derrière un paravent. Mais durant la représentation, la jeune fille s’éprend d’un homme élégant aux cheveux de jais. Commence alors l’inoubliable récit du destin de Pivoine et de ses amours contrariées. Le nouveau roman de Lisa See nous plonge, dans la Chine du XVIIe siècle, après la chute de la dynastie Ming et la prise du pouvoir par les Mandchous. C’est à un long voyage dans les affres de la passion – et ses conséquences jusque dans l’au-delà – que nous convie Le Pavillon des Pivoines : un roman d’amour fou, imprégné du mystère des traditions chinoises.

Biographie de l’auteur
Lisa See est l’auteur de cinq romans dont La Mort Scarabée (Calmann-Lérry, 1998), nommé aux Edgar Awards, et de On Gold Mountain, mémoires unanimement salués par la critique. Elle vit à Los Angeles. Après Fleur de Neige (prix Relay, 2006), best-seller dans le monde entier ; Le Pavillon des Pivoines est son deuxième roman chez Flammarion.

 

 


 

  • Broché: 429 pages
  • Editeur : Flammarion (30 avril 2008)
  • Collection : LITTERATURE ETR
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081209071
  • ISBN-13: 978-2081209077

(suite…)



La maladie de Sachs Martin Winckler…

lamaladiedesachs2.jpg

 

Quatrième de couverture
 » Pourquoi venez-vous me voir, ce soir ? Parce que je ne sais plus quoi foire. Parce que ça fait trop longtemps que ça dure.Parce que ça ne peut plus durer. Parce que je n’ai pas trop le choix, si ça ne dépendait que de moi, vous savez, les médecins, moi, moins j’en vois, mieux je me porte…  » Dans la salle d’attente du docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence. Dans le cabinet du docteur Sachs, les plaintes se dévident les douleurs se répandent. Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu’il soigne. Mais qui soigne la maladie de Sachs ?

(suite…)



La souris bleue Kate Atkinson

 

lasourisbleue1.jpg

 

Présentation de l’éditeur
Un détective privé enquête à Cambridge sur des affaires criminelles qui n’ont jamais été éclaircies. Il doit remonter à des événements du passé, souvent très lointains, pour suivre les traces de la mystérieuse  » Souris Bleue « . Les intrigues sont situées dans des milieux sociaux très divers, allant de la classe ouvrière à la gentry.

(suite…)



Ps:I love you Cécelia Ahern

 

 

i LOVE YOU

 

 

 

 

 
Présentation du livre:

 » Dès que Holly tenait une enveloppe dans sa main, elle sentait son lien avec lui. Les deux fois où elle en avait ouvert une, elle avait le sentiment qu’il était assis à côté d’elle et s’amusait de ses réactions.  » Quand on trouve l’âme sœur, on croit que le bonheur durera toujours. C’est ce que pensait Holly jusqu’à ce que son Gerry ne meure d’une terrible maladie.

(suite…)



Le château de verre Jeannette Walls

lechateaudeverre.jpg

 

Quatrième de couverture

 

 »Je me demandais dans le taxi si je n’étais pas trop habillée pour la soirée quandj’ai aperçu maman en train de fouiller dans une benne à ordures. (.. .)

(suite…)



Le treizième conte Diane Setterfield

treiziemeconte.jpg

 

Présentation de l’éditeur

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du mond, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination.

(suite…)



laptitedevoreusedelivres |
Le point du jour n'aura pas... |
Spiritualité de l'altérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.
| Spiralée