Du bout des doigts – Sarah Waters

sarahwatersduboutdesdoigts1.jpg

 

Présentation de l’éditeur
Londres, 1862. A la veille de ses dix-huit ans, Sue Trinder, l’orpheline de Lant Street, le quartier des voleurs et des receleurs, se voit proposer par un élégant, surnommé Gentleman, d’escroquer une riche héritière. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, Sue devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique. Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre victorienne, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent et virtuose.

Quatrième de couverture
1862. Lant Street, Londres. Le rendez-vous des voleurs et des receleurs. Sue Trinder, orpheline, est confiée dès le berceau aux bons soins d’une trafiquante de nourrissons. À la veille de ses dix-huit ans, un élégant, surnommé Gentleman, lui propose d’escroquer une héritière, Maud Lilly. Orpheline elle aussi, cette dernière est élevée dans un lugubre manoir par son oncle, collectionneur de livres d’un genre tout particulier. Sue, en entrant au service de la riche jeune fille, tombe avec ingénuité dans un piège. Enveloppée par une atmosphère saturée de mystère et de passions souterraines, elle devra déjouer les complots les plus délicieusement cruels, afin de devenir, avec le concours de la belle demoiselle de Briar, une légende parmi les cercles interlopes de la bibliophilie érotique.
Héritière moderne de Dickens, mais aussi de Sapho et des Libertins, Sarah Waters nous offre une vision clandestine de l’Angleterre, un envers du décor où les héroïnes, de mariages secrets en amours interdites, ne se conduisent jamais comme on l’attendrait. Un roman décadent, virtuose, où les ressorts les plus noirs de l’univers romanesque du XIXe se mêlent au réalisme incisif et décomplexé du XXIe siècle.

Née au pays de Galles en 1966, Sarah Waters a été libraire puis enseignante. Depuis la parution de son premier roman, Caresser le Velours (Denoël, 2002), sa notoriété n’a cessé de croître. La publication de Du bout des doigts marque sa consécration. Élue « auteur de l’année » par le Sunday Times, elle reçoit en 2003 le prix des libraires et le British Book Awards. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

 

 


 

Détails sur le produit

  • Poche: 749 pages
  • Editeur : 10 X 18 (20 janvier 2005)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264041072
  • ISBN-13: 978-2264041074

 

(suite…)



L’empire des anges – Werber Bernard

 

 

 

 

lempiredesangeswerber.jpg

Quatrième de couverture
Que pensent les anges de nous ? Que peuvent-ils faire pour nous aider ? Qu’attendent-ils de l’humanité en général ? Lorsque Michael Pinson (stupidement tué dans un accident d’avion percutant un immeuble) a passé avec succès l’épreuve de la « pesée des âmes », il a accédé au royaume des anges. Mais passé le premier émerveillement, il découvre l’ampleur de la tâche. Le voilà chargé de trois mortels, qu’il devra désormais guider et aider tout au long de leur vie. Ses moyens d’action les rêves, les signes, les médiums, les intuitions, les chats. Cependant, il est obligé de respecter le libre arbitre des hommes. Il s’aperçoit que ceux-ci essaient de réduire leur malheur au lieu de construire leur bonheur. Que faire pour leur montrer la voie ? Et puis comment s’occuper intelligemment au Paradis, un endroit bien sympathique mais sans cinéma, sans musique, sans restaurant ? Après Les Thanatonautes, Bernard Werber nous donne une fois de plus à réfléchir sur notre statut d’être humain, en mélangeant sagesse ancienne, philosophie moderne et humour. En suivant l’initiation d’un ange, on découvre une perspective étonnante à notre état de simple mortel.

 

 


 

Détails sur le produit

  • Poche: 441 pages
  • Editeur : LGF – Livre de Poche (20 décembre 2001)
  • Collection : Le livre de poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253152072
  • ISBN-13: 978-2253152071

 

(suite…)



La maladie de Sachs Martin Winckler…

lamaladiedesachs2.jpg

 

Quatrième de couverture
 » Pourquoi venez-vous me voir, ce soir ? Parce que je ne sais plus quoi foire. Parce que ça fait trop longtemps que ça dure.Parce que ça ne peut plus durer. Parce que je n’ai pas trop le choix, si ça ne dépendait que de moi, vous savez, les médecins, moi, moins j’en vois, mieux je me porte…  » Dans la salle d’attente du docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence. Dans le cabinet du docteur Sachs, les plaintes se dévident les douleurs se répandent. Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu’il soigne. Mais qui soigne la maladie de Sachs ?

(suite…)



Le château de verre Jeannette Walls

lechateaudeverre.jpg

 

Quatrième de couverture

 

 »Je me demandais dans le taxi si je n’étais pas trop habillée pour la soirée quandj’ai aperçu maman en train de fouiller dans une benne à ordures. (.. .)

(suite…)



laptitedevoreusedelivres |
Le point du jour n'aura pas... |
Spiritualité de l'altérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.
| Spiralée